Incroyable Robert Marchand qui a établi un nouveau record

Plus d’un millier de supporters venus de la région parisienne, du Nord, de Bretagne et même d’Ardèche avaient fait le déplacement, mercredi, pour encourager Robert Marchand dans sa tentative de record de l’heure des plus de 105 ans, une catégorie spécialement créée pour lui par l’UCI.

Piste

Sous les yeux du président de la FFC, David Lappartient, et porteur du dossard 105 estampillé à son nom, Robert s’est élancé à 16 h 03, dans une ambiance d’enfer, entretenue par Daniel Mangeas qui, avec sa verve inimitable, a ensuite communiqué les temps au tour et la moyenne du phénomène à chaque passage sur la ligne. Respectant son tableau de marche, le centenaire a tourné comme un métronome. Parti prudemment avec des temps avoisinant 40’’ au tour, il a progressivement haussé l’allure pour établir ses meilleurs temps (36’’) dans le dernier quart d’heure. Bouclant l’heure au terme de 92 tours parcourus à une moyenne de 22,457 km/h, aussi frais qu’un gardon et apparemment nullement par ce long effort, étonnant ! Littéralement submergé par la meute des médias venus de la capitale toute proche, Robert s’est alors livré de bonne grâce à toutes les sollicitations, répondant parfois de manière décalée (il est un peu dur d’oreille) aux multiples questions.

Parmi les amis de Robert on a particulièrement remarqué la présence bruyante des cyclos et cyclotes du club de Mitry Mory où il est licencié de longue date, mais aussi celles des Cambrésiens du Vélo Santé et du CC Cambrai avec lesquels Robert est lié par des liens d’amitié et notamment avec Georges Valdec et Jean-Pierre Peugnet le président, depuis ses multiples participations, à plus de 90 ans, au Paris-Cambrai. Une grande randonnée qu’il a disputée plus de dix fois et qui l’a révélé bien avant ses participations à l’Ardèchoise. Le Nord était aussi présent au niveau du matériel puisque le vélo du record a été monté par Gérald Lavalard au sein de la société de Marly, Origine Cycles. 

Crédit Photo : Jean Marie Doerler