Présentation de la 41 ème édition du Grand Prix de Pérenchies

La présentation de la 41 ème édition du Grand Prix de Pérenchies a eu lieu le jeudi 6 juillet à la mairie de Pérenchies.

Route

Cette course crée par un groupe de supporters des frères Alain et Guy Santy, tous les deux excellents professionnels dans les années 1970 se déroule tous les ans le dimanche de l'arrivée du Tour de France.

Cette année ce sera donc le 23 juillet avec un départ à 14 heures et une arrivée prévue vers 18 heures pour 163 km avec 6 tours de 12 km sans pavés et 6 tours de 15,2 km avec le fameux secteur pavé qui provoque une sélection impitoyable.

23 équipes sont annoncées même si elles n'ont pas toutes confirmé leur engagement. On peut citer 7 équipes belges avec WB-Véranclassic Aqua Project, Sport Vlaanderen-Baloise, T-Palm Pôle Continental Wallon, Lotto Soudal U 23 et 11 équipes françaises dont Roubaix Lille Métropole, HP BTP Auber 93, Dijon, Nogent, Douai, Nantes Atlantique etc.. une équipe de Grande Bretagne ( Madison Génésis) et aussi une américaine ( BMC dévelopment team) et côté exotisme une formation Australienne ( Isowhey Sport) et une Coréenne basée en Belgique.

Roger Vandevelde au centre

Le budget d'une organisation comme Pérenchies c'est 27000 euros et cette course labellisée ME 1. 2 U.C.I Europe Tour a permis l'éclosion de nombreux talents, on peut citer par exemple Arnaud Démare devant Adrien Petit en 2010 qui portaient tous les deux à l'époque la tunique de Nogent.

Le vainqueur empochera la somme de 2425 euros suivant le barème de grille U.C.I.et tous les ans c'est un véritable tour de force des bénévoles regroupés autour de Roger Vandevelde pour boucler le financement même si la région, le département, la métropole et la ville octroient des subventions. Depuis deux ans c'est grâce à un repas payant, convivial et partagé par les bénévoles et sympathisants que Roger et ses fidèles réussissent à boucler le budget.

assemblee studieuse

Le seul petit bémol c'est le passage à niveau de Prémesques sur le circuit qui peut interférer sur la compétition avec le passage des trains. Roger Vandevelde le regrette mais il a été impossible de modifier le circuit.
A noter la présence des représentants de la police qui ont confirmé que tout était en ordre pour le jour J avec également la confirmation de 100 signaleurs le 23 juillet avec des postes doublés aux endroits stratégiques.