Quels sont les accessoires obligatoires pour circuler à vélo en France ?

Le vélo est une activité vraiment grisante, en plus d’être pratique et écologique. Mais elle suppose forcément quelques précautions. Il y a notamment certains accessoires obligatoires pour circuler à vélo en France que vous devez connaître. En voici une liste.

1. Le casque de protection (uniquement pour les enfants qui n’ont pas encore douze ans)

Le casque de protection n’est pas obligatoire pour les Français qui ont douze ans ou plus. Les plus jeune, en revanche, sont obligés de le porter, et contrevenir à cette obligation peut entraîner une amende allant jusqu’à 750 €.

Dans tous les cas, essayez de ne pas vous focaliser sur l’aspect légal : le port du casque constitue un atout majeur pour protéger sa tête en cas d’accident. Même s’il s’avère contraignant dans certaines situations, ou peu esthétique, ces critères ne pèsent pas très lourd dans la balance face aux risques de commotions cérébrales, vous en conviendrez…

2. Le gilet de haute visibilité


Le gilet de haute visibilité permet aux automobilistes, et autres conducteurs, de vous repérer dans le cas où la visibilité générale serait réduite. C’est pourquoi il est strictement obligatoire la nuit. 35 à 150 € d’amende peuvent être infligés aux contrevenants.

3. La sonnette

Bien que n’ayant aucune chance à The Voice face à klaxon, la présence d’une sonnette fonctionnelle sur les véhicules cyclistes est exigée. Cela permet de signifier sa présence. En cas d’incurie, les frais vont de 11 à 38€.

4. Le système d’éclairage

Tous les vélos doivent être équipés d’un système d’éclairage fonctionnel. On distingue deux types d’accessoires qui permettent d’être visibles grâce aux effets de la lumière (outre le gilet, dont le principe est légèrement différent) :

  • Les feux. On doit en trouver un à l’avant, et un à l’arrière. Nous vous conseillons de les faire installer par un intervenant agrégé et de les faire réviser régulièrement.
  • Les catadioptres. Ces éléments de signalisation au nom amusant devraient être accrochés à l’avant, à l’arrière et sur les pédales.

Là encore, un manquement à la loi fait grimper la facture à 11€ au moins, et 38€ au plus.

Les accessoires obligatoires à vélo : un conseil pour la route (ou pour la piste, en l’occurrence)

On peut avoir tendance à penser que la loi est là pour nous embêter, mais le principe est heureusement plus compliqué que ça. Si des règles ont été mises en place dans le cadre des trajets à vélo, c’est aussi pour limiter les risques d’accidents, et les dégâts au cas où ils surviennent. Pensez donc avant tout à votre sécurité. En effet, même s’il est rare qu’un policier verbalise quelqu’un pour avoir arraché son catadioptre, cela n’exempte pas de faire attention.

Dans tous les cas, lorsque vous achetez un nouveau vélo, assurez-vous de faire un check-up des différents accessoires nécessaires et obligatoires quand on se lance sur les pistes cyclables. La facture ne devrait pas être trop élevée, surtout quand on connaît les enjeux.

Nous vous souhaitons quoi qu’il en soit bonne route !

Laisser un commentaire