Comment bien choisir une selle de vélo pour femme ?

Le choix d’une selle de vélo pour femmes peut sembler anecdotique, mais attention ! Selon ce pour quoi vous optez, le confort d’utilisation risque d’être compromis. C’est la raison pour laquelle nous avons préparé ce petit guide. Dans les lignes à venir, découvrez tous nos conseils pour opérer un choix malin, adapté à votre corps.

Pourquoi faut-il choisir une selle adaptée ?

Dans tous les cas, une bonne selle permet de passer des trajets agréables et d’éviter des complications ; des douleurs au bassin, par exemple.

Mais c’est d’autant plus important pour celles qui affectionnent les longs trajets, les randonnées aventureuses… En effet, lorsque plusieurs heures sont passées sur un vélo, les « effets secondaires » peuvent être ressentis un long moment.

Dans tous les cas, nous vous conseillons :

  • De faire des pauses régulièrement.
  • De ne pas appuyer inutilement votre postérieur sur la selle.
  • De l’ajuster correctement, pour vous garantir un confort optimal.

Cela dit, avant tout ça, il reste nécessaire de bien choisir la selle.

Choisir correctement sa selle de vélo pour femmes : l’importance des dimensions

une photo tres artistique de deux femmes alongees sur le bitume avec au devant la roue et les rayons dun velo

Tout d’abord, nous vous conseillons vivement de vous adresser à votre revendeuse ou votre revendeur. Elle ou il saura vous guider dans l’achat d’une celle correspondant à vos besoins.

Dans tous les cas, sachez que les dimensions de la pièce doivent correspondre à votre corps. Une selle trop large, ou au contraire trop étroite pourrait largement nuire au confort d’utilisation.

Certains témoignages vont jusqu’à rapporter des phases de saignement, soit sur le moment, soit quelques minutes ou heures après l’utilisation du vélo.  

Ce n’est pas pour rien qu’il existe des modèles destinés aux hommes et d’autres fabriqués sur mesure pour les femmes.

La taille du bassin et les organes génitaux sont pris en considération. Ils déterminent la forme particulière de la selle.

D’ailleurs, ce sont surtout les organes en question qui peuvent occasionner des douleurs vives.

La morphologie du vagin : un véritable critère

Oui, le choix d’une selle pour femmes passe aussi par des considérations… gynécologiques.

Il existe une myriade de vagins différents, mais pour simplifier et en rester aux considérations cyclistes, ce sont les « innies » et les « outies » qu’il convient de distinguer. Dans le premier cas, les lèvres génitales sont moins susceptibles de souffrir d’une interaction avec la selle que dans le deuxième.

À lire aussi  Quels sont les accessoires obligatoires pour circuler à vélo en France ?

Il n’est pas absolument certain que l’équipe qui travaille au sein de votre magasin de vélo préféré ne soit composée que de membres renseignés à ce sujet. C’est aussi pour ça que nous avons concocté cet article : n’hésitez pas à ramener la question sur le tapis… même si, forcément, cela peut être délicat.

Si une femme travaille sur place, c’est peut-être à elle que vous préférerez vous adresser.

Les selles pour femmes : comment peut-on en trouver ?

deux femmes cyclistes entrain de faire du velo de route a cote dune plage

Soyons clairs : un magasin de vélos digne de ce nom propose forcément des vélos pour femmes… et les selles qui vont avec.

Il ne devrait donc pas être difficile de trouver et d’acheter celle qui vous convient.

S’il s’agit d’une pièce que vous voulez rajouter à l’engin, parce que celle d’origine ne vous convient pas ou – cela arrive, malheureusement – qu’elle vous a été volée, ne foncez pas sur un modèle en tant simplement compte des critères énoncés ci-dessus.

Assurez-vous que votre choix soit compatible avec le vélo en tant que tel. En effet, dans plusieurs cas, les selles sont minutieusement étudiées pour correspondre à l’ensemble du véhicule.

Ce que vous pouvez retenir

Vous l’aurez compris : les selles de vélos pour hommes et celles fabriquées pour les femmes ne répondent pas aux mêmes critères.

Il est important de prendre en compte les spécificités morphologiques inhérentes aux deux sexes – et c’est d’ailleurs ce que font les constructeurs.

Si vous parvenez à identifier votre « type de vagin », cela vous aidera à utiliser une selle optimale, qui vous permettra de rouler plusieurs heures sans en ressentir lourdement les conséquences.

Il faut noter que dans quelques cas, les organes génitaux ne sont pas en cause. Comme pour les hommes, c’est le coccyx ou le postérieur en tant que tel qui mènent la vie dure aux amatrices de la petite reine.

En cas de complications répétées, n’hésitez pas à consulter un spécialiste. Et si tout va bien, n’hésitez pas à monter en selle… pour femmes ! Un bon bol d’air frais ne peut que vous faire le plus grand bien.

Laisser un commentaire