Top des 10 des gagnants mythiques du Tour de France

Dans les lignes à venir, nous allons vous livrer notre top 10 des gagnants mythiques du Tour de France ! Accrochez-vous : notre machine à voyage dans le temps nous emmènera parfois plusieurs décennies en arrière. Car oui, cette belle compétition cycliste fait partie de notre histoire ! Et sans les grands champions, elle ne serait rien…

Attention : nous ne procédons pas forcément par logique mathématique. Nous tenons à diversifier notre palmarès, en faisant se croiser plusieurs époques et plusieurs styles !

1. Jacques Antelil

Il est impossible d’évoquer l’histoire du tour de France sans citer le fameux Jacques Antelil. Ce géant du sport cycliste, qui nous a malheureusement quittés trop tôt, fait partie des rares gagnants à pouvoir se targuer de cinq victoires en tout ! Ses 13 podiums dans le cadre des Grands Tours montrent que Monsieur Antelil a vraiment visé les sommets, en plus de les avoir arpentés !

2. Maurice Garin

Ce nom ne vous dit rien ? Pourtant, Maurice Garin a vraiment marqué l’histoire du Tour de France. Il est un peu ce que Jennifer était à la Star Academy (pardonnez-nous la comparaison), puisque c’est le tout premier gagnant de cette compétition cycliste ! Il a été déclaré vainqueur il y a plus d’un siècle, en 1903. En somme, c’est un gagnant mythique… car il a participé à l’initiation, au lancement d’un événement légendaire !

3. Eddy Merckx

Autre grande figure emblématique du Tour de France, Eddy Merckx nous vient de Belgique. Il fait partie des quelques grands champions à avoir cumulé cinq victoires sur le Tour de France. Sa rage de vaincre était telle, à l’époque de sa gloire, qu’on l’avait surnommé le Cannibale ! Rassurez-vous, aucun compétiteur n’a été blessé sur le trajet. C’est dans sa vie de cycliste acharné que ce monsieur croquait à pleines dents !

4. Ferdi Kübler

Nous tenons à rendre hommage à ceux qui ont statistiquement fait exploser les compteurs de victoire… mais aussi à ceux, moins connus, qui ont participé à la beauté du mythe. Ferdi Küblier, justement, s’est éteint à l’âge de 97 ans, ayant presque traversé un siècle d’histoire française… ou plutôt suisse, puisqu’il nous vient de cette confédération voisine ! Au moment de remporter la victoire, la vie ne lui souriait pas vraiment. Il a voulu réaliser son rêve en rejoignant le palmarès. Et il a réussi, en 1950.

5. Bernard Hinault

Ce champion-là s’avère un peu plus célèbre, et vous avez sûrement déjà entendu son nom. Bernard Hinault, même si son surnom (le « blaireau ») ne laisse pas présager un tel destin, a brillé aussi bien pendant le fameux tour de l’Hexagone qu’à l’international. Ce Breton a quoiqu’il en soit suivi les exploits de Merckx et Antelil, en ayant à son tour franchi cinq fois la ligne d’arrivée avant ses compétiteurs.

Pourquoi Bernard Hinault était surnommé « le blaireau » ?

Nous ne pouvions pas résister à éclaircir ce point. Il est sûr que « le blaireau », ce n’est pas particulièrement glamour… mais en réalité, il n’y a rien d’absolument péjoratif ! Le sobriquet lui a été attribué par l’un de ses compétiteurs, puis a été repris pour mettre en exergue son agressivité, dans le sens sportif du terme, sa rage de vaincre, de suivre ses adversaires sans les lâcher. Un blaireau de compétition, donc !

6. Óscar Pereiro

Le nom d’Óscar Pereiro ne vous dit rien ? Et pourtant, il joue un rôle particulier dans l’histoire du mythique Tour de France.

Officiellement, lorsqu’il a remporté la fameuse compétition cycliste en 2006, c’était le premier en sept ans ! En effet, les victoires de Lance Armstrong entre 1999 et 2005 ont été purement et simplement annulées par l’Union Cycliste Internationale, ou UCI, suite au tristement célèbre scandale de dopage.

Ainsi, en accédant au sommet du podium, le jeune espagnol a marqué le début d’une nouvelle ère.

7. Mark Cavendish

S’il n’a pas remporté autant de victoires qu’Eddy Merckx en termes de premières places sur le podium, le britannique Mark Cavendish arrive à égalité du mythique vainqueur belge en remportant le même nombre d’étapes : 34 ! Cet exploit en fait l’un des plus grands noms du cyclisme de ces dernières années.

8. Miguel Indurain

Miguel Indurain est le dernier grand champion cycliste du palmarès à avoir remporté cinq victoires sur le Tour de France. Fait incroyable : il a raflé le trophée cinq années de suite, de 1991 à 1995. Un accomplissement qui le hisse au panthéon des compétiteurs.

9. Christopher Froome

Plusieurs sportifs historiques ayant participé à la belle course cycliste de l’hexagone se disputent la première place historique du podium (avec cinq victoires), et nous les avons cités ci-dessus. En revanche, un seul compétiteur a totalisé quatre victoires : il s’agit de Christopher Froome, un Kényan d’origine britannique. Ses accomplissements ont été quasi consécutif. Il a atteint le sommet en 2013, 2015, 2016 et 2017.

10. Greg LeMond

Mention spéciale à Greg LeMond pour notre dernière entrée de ce top des gagnants mythiques du Tour de France. Son portefeuille de victoires est honorable : il a été sacré vainqueur du Tour de France en 1986, 1989 et 1990. Mais nous l’avons surtout choisi pour une raison particulière : en 1989, il a franchi la ligne d’arrivée 8 secondes avant le français Laurent Fignon. Il détient donc le record en la matière.

Les gagnants mythiques du Tour de France : une histoire très riche 

Étudier le palmarès du Tour de France, c’est se remémorer des destins mythiques. C’est évoquer ces sportifs de haut niveau qui ont su impressionner le public parfois plusieurs années de suite, faisant partager leur passion aux spectateurs du monde entier. Dans tous les cas, nous espérons vous avoir appris certaines choses sur cette course mythique et les héros qui l’ont disputée depuis plus d’un siècle

Laisser un commentaire